•  

    Le 1er dècembre 2011, Whangarai Heads, parking de Ocean Beach, si tout va bien on va dormir là. Gratos en plus  !

     

    On est arrivé à Whangarai hier vers midi. Dodo dans Alpha Holiday Park. On visite une galerie d’art d’artistes Mahoris et Kiwis, le « Reyburn House Gallery ». Les peintures sont toutes, ou presque, des représentations paysagères. Le travail des couleurs, surtout celles de l’océan est approfondie et il me semble qu’ils travaillent beaucoup sur les techniques d’ « apla » calques de couleurs… j’ai plus le nom exact ; mais il s’agit de superposer de fines couches de peintures acryliques de toutes sortes de couleurs pour arriver à une profondeur et une vibration de tons en sous-faces du tableau. Bref certains tableaux sont magnifiques. Le lieu est une ancienne villa de pinnier datantde 1870, qui a été rénové, déplacé, brûlé, rénové, et entretenu par pas mal de bénévoles. Son histoire est bien plus riche encore, mais je ne recopierais pas le dépliant ! 4 ème escale...

    des arbres bleu...

     

    4 ème escale...

     

    Sinon la ville en elle-même est franchement pas gaie… 2, 3 coins sympas, mais sinon c’est un peu gris. On se trouve quand même un boucher très sympa, une maraîchère très chouette aussi, 1 liquor store vendeur aux petits soins, et l’hôtesse d’accueil du camping aux petits oignons ! Bref, l’accueil des habitants est extra, et on se cuisine une viande de bœuf à se casser le ventre ! Ca fait du bien… un mois sans viande … hmmm Charal ! Sans oublier le pinard (obligatoire !) : un petit assemblage typique du bordelais (Cabernet-Sauvignon, Cabernet Franc et Merlot) pour un bon vin néo-zélandais de la région de Hawkes Bay sur le millésime 2005 … bouteille bue dans la soirée, c’est qu’elle était bonne !

     

    Je me trouve un salon de coiffure nommé « charmed », en référence à la série des sorcières... et vous verrez le résultat sur les photos plus bas... 

    La route pour Whagarai Heads est très belle, on y croise en plus des collines tombantes dans la mer, des arbres chevelus ( !) et des maisons dômes … (nan pas de photos).

    4 ème escale... 4 ème escale...les fleurs sont celles de l'arbre de Noêl de N-Z... ça fait les collines toutes rouges! 

    4 ème escale...


    On passe aussi à côté du « Mont Manaia ». 4 ème escale... La légende dit que le chef Manaia kidnappa Pito, la femme du chef Hautatu parti à la guerre. A son retour, Hautatu poursuivi Manaia qui s’enfuit avec ses 2 enfants et sa captive, mais tout ce petit monde est pétrifié par la foudre. D’où les 5 pics ! 























     

     

    La plage-baie « Ocean Beach » est reputée pour son surf … Xav’ est content, il y fera sa première session en N-Z … en bodyboard emprunté à un français de passage (il n’a pas encore trouvé sa planche de surf ;)

     

    Demain, petite rando de 3H pour voir les baies d’en haut ; puis on reprend la même route (oui, une seule route pour aller à Whangarai Heads) et pour ensuite continuer à monter vers la fameuse « Bay of Islands ».

     4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales...

    4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales...

    4 ème et 5 ème escales...

    4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales... 4 ème et 5 ème escales...

    4 ème et 5 ème escales...

    Le matin du 2 décembre, réveil pluvieux… Mais, c’est bien, çà nettoie le fourgon. Il pleut de 6h à 9h puis le soleil arrive (ça, ça arrive souvent ;) Alors on part par la plage pour la randonnée le long des côtes en hauteur. La vue est paradisiaque. Arrivés en haut, et touchant les nuages, on redescant vers notre campement. Après être allés toucher les nuages, c’est le sable de couleur gris souris et constellé d’éclats diamantés qui nous accueille. Enlever ses chaussures et marcher dans de la poudre de diamant (pour calmer les ampoules naissantes) en regardant l’océan onduler entre le turquoise, le lapis-lazuli et le vert-jade … c’est assez palpitant … tout cela agrémenté de chants d’oiseaux…

     

    A l’heure du gouter, posés sur la plage d’Ocean Beach à regarder les surfeurs, une vingtaine de dauphins viennent sauter par dessus les vagues ! Un spectacle édifiant de nature sauvage. Ils glissent dans les vagues et nous gratifient de leur ballet, sautant et surfant aux grés de la houle. Impressionnants, magnifiques, aériens…

     

    Le temps suspend son vol…

     

    4 ème et 5 ème escales...   4 ème et 5 ème escales...

    alors on est pas bien là? le matin, au réveil...

     

     

     

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique